News

Exemple d’une action réalisée par l’équipe interdisciplinaire

Entre le médecin du travail, un ergonome
et un hygiéniste du travail et de l’environnement
(HYTEN)

Entre le médecin du travail, un ergonome et un hygiéniste du travail et de l’environnement (HYTEN).
La demande a été initiée par une des entreprises adhérentes du GIMAC-ST : il s’agit d’un Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT). L’objectif de notre action était d’accompagner
cette structure dans le cadre d’un réaménagement d’un de ses ateliers.

Le médecin du travail, premier interlocuteur de l’entreprise, a relayé cette demande au pôle prévention du GIMAC-ST. Suite à la pré-visite, un besoin de compétences en ergonomie est apparu.
Un trinôme s’est ainsi constitué avec le médecin du travail, l’ergonome et l’HYTEN pour mener à bien cette action.
Dans un premier temps, une convention d’intervention a été établie pour cadrer le projet sur le plan des objectifs, de la méthodologie et du déroulement de l’intervention. Cette étape est indispensable pour les interventions de cette envergure.
Une fois la méthodologie définie, chaque membre du pôle prévention a réalisé des visites, seul ou en équipe sur différentes thématiques.
Par exemple l’HYTEN s’est chargée de la problématique  santé/sécurité au travail concernant les risques professionnels ainsi que de l’organisation des flux de circulation liés à la conception du bâtiment. Elle a réalisé des mesurages d’ambiance (bruit, lumière, empoussièrement) et des mesures de dimensionnement d’espace, de circulation et d’utilisation du matériel de manutention.

Quant à l’ergonome, il  a étudié le flux de production et son impact organisationnel sur la santé physique (troubles musculo-squelettiques – TMS)  et psychique (risques psychosociaux – RPS)  sur l’ensemble du système de la première à la dernière étape de production. Ensuite, grâce à l’ensemble des actions menées pendant les phases d’observation et de mesurage, des préconisations ont été formulées avec l’équipe interdisciplinaire. Ces préconisations concernaient notamment les plans de réaménagement, la disposition des postes en fonction des espaces de circulation, l’organisation du stockage par rapport au flux de production, etc.

Enfin, l’intervention a été restituée à la direction de l’entreprise, au CHSCT et aux salariés concernés.