Le suivi Collectif

Les risques professionnels

Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d’une altération de leur santé. La prévention de ces risques est donc la principale mission d’un Service de Santé au Travail. Les principes généraux de prévention consistent à :

  • éviter les risques ;
  • évaluer les risques qui ne peuvent être évités ;
  • combattre les risques à la source ;
  • adapter le travail à l’homme (conception des postes de travail, choix des équipements et des méthodes de travail et de production), l’objectif étant notamment de limiter le travail monotone ou cadencé ;
  • tenir compte de l’état d’évolution de la technique ;
  • remplacer ce qui est dangereux par ce qui ne l’est pas ou ce qui l’est moins ;
  • planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent : la technique, l’organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales, l’influence des facteurs ambiants ;
  •  prendre des mesures de protection collective et leur donner la priorité sur les mesures de protection individuelle ;
  •  donner des instructions appropriées aux salariés.

Evaluation des risques

Évaluer les risques qui ne peuvent pas être évités est l’un des principes généraux de prévention présents dans le Code du travail. Il s’agit d’un élément clef de toute démarche de prévention. En effet, comment lutter efficacement contre les risques si on ne les connaît pas précisément ?

Identifier les dangers, analyser les risques

L’évaluation des risques professionnels consiste tout d’abord à identifier les dangers et analyser les risques :

  • Identifier les dangers, c’est connaître tous les facteurs susceptibles de causer un dommage à la santé des salariés. Il peut s’agir des propriétés ou des capacités intrinsèques d’un équipement, d’un agent chimique ou biologique généré par les activités ou utilisés dans les procédés de fabrication.
  • Analyser les risques consiste à étudier les conditions d’exposition du personnel à ces dangers et aux différents facteurs de pénibilité identifiés dans l’entreprise.

L’évaluation porte sur la conception des lieux (aménagement, réaménagement), sur les installations et les équipements de travail, sur les substances et préparations chimiques et sur les situations de travail. Les situations de travail doivent être clairement définies, car elles permettent d’être au plus près de l’activité réelle des salariés : elles tiennent compte à la fois du lieu, du poste (activité) et du degré d’autonomie du salarié à ce poste.

Classer les risques identifiés

Cette étape est essentielle dans le déroulement de l’évaluation des risques. Elle permet de passer d’un inventaire des risques à la définition d’un plan d’actions cohérent, en débattant des priorités et en aidant à la planification.

Faire une synthèse et proposer des solutions dans le document unique

Les résultats de l’évaluation des risques professionnels sont formalisés dans le document unique. Ce document comprend un inventaire des risques identifiés, le classement des risques ainsi que les propositions d’actions à mettre en place. Le document unique, obligatoire pour toutes les entreprises (secteur public et privé) et mis à jour au minimum chaque année, se révèle ainsi un outil essentiel à toute démarche de prévention.